Un trophée, un chèque d’un million de franc CFA et une attestation constituent un lot pour le premier prix en presse écrite décerné le 20 Octobre 2020 par le Centre National de Presse Norbert Zongo (NP-NZ) à Mme Rabiatou Simporé, journaliste aux éditions Sidwaya, consacrée meilleure femme journaliste de l’année 2020 par   un jury qui a évalué sur une note de 16 sur 20 la qualité professionnelle de son reportage « Boisson de palm, du poison dans le zoom et kom pissap ».

C’était à l’occasion du 20 Octobre 2020 dédiée à la célébration de la « Journée nationale de la liberté de la presse au Burkina Faso », une journée qui a inclus la célébration de la 9ème édition du prix de la meilleure journaliste de l’année 2020

Deux autres lauréates du prix de la meilleure journaliste organisé par le CNP -NZ ont été respectivement : Mariam OUEDRAOGO qui a reçu le prix spécial de la deuxième œuvre en presse écrite primé à 250.000franc CFA et une attestation, ainsi que Maimouna TRAORE qui a été primée en catégorie Télévision pour 500.000FCFA et une attestation.

La compétition prix de la meilleure journaliste édition 2020 n’a pas primé aucune œuvre en catégorie télévision. Treize (13) candidates pour l’édition 2020 ont présenté 25 œuvres au moment où pour l’édition 2019, 19 candidates avaient présenté 36 œuvres.