Sélectionnées parmi les 13 candidates postulantes, elles sont à trois à être primées dans la compétition du prix de la meilleure journaliste édition 2020 organisé par le Centre National de Presse Norbert.

– A gauche Madame Mariam OUEDRAOGO, journaliste aux éditions Sidwaya s’est vue décernée par le Centre National de Presse Norbert Zongo (CNP -NZ) le prix spécial de la deuxième œuvre en presse écrite pour son article : « Enfants nés de la prostitution, ces nourrissons qui trainent sur les trottoirs ».  Elle a été primée d’un trophée, un chèque de Deux cent cinquante mille(250.000FCFA) francs cfa et une attestation.

– Au milieu, Madame Rabiatou SIMPORE, journaliste aux éditions Sidwaya, qui a gagné le premier et grand prix de la meilleure journaliste de l’année 2020. Son reportage évalué à 16 points sur 20 s’intitule : « Boisson de palm, du poison dans le zoom et Kom bissap ». Elle a été primée d’un grand trophée, un chèque d’un million (1.000.000FCFA) de franc CFA et une attestation.

-A droite Madame Maimouna TRAORE, journaliste à la Télévision Burkinabè qui a gagné le meilleur prix de la Télévision par son reportage intitulé : « Gestion des ordures ménagères, les odeurs de Ouagadougou la belle ». Elle a été primée d’un trophée, un chèque de Cinq cent mille (500.000FCFA) franc cfa et d’une attestation.